Problématique et objectifs


Le programme scientifique de la Chaire s’articule autour de deux enjeux majeurs du développement humain dans les sociétés autochtones de l’Arctique : 1) les disparités régionales, 2) les inégalités sociales et la pauvreté. Il cherche à comprendre les origines sociales, le fonctionnement et les conséquences de ces phénomènes en centrant son approche théorique vers une vision humaniste du développement.

Le programme scientifique de la Chaire a donc pour objectifs 1) de décrire, d’analyser et d’interpréter les conditions de vie des sociétés arctiques contemporaines et des autochtones et leurs transformations à travers des recherches comparatives à l’échelle circumpolaire et régionale; 2) d’approfondir les rapports entre la condition économique des résidants de l’Arctique et leur capacité à accroître la maîtrise de leur destin principalement au plan individuel et social; 3) de participer au débat collectif et à la formulation de politiques publiques en diffusant ces connaissances grâce à des publications, des conférences, des rapports de recherche vulgarisés et largement diffusés, et une participation soutenue au débat public à l’échelle internationale, nationale et régionale.

Les travaux que l’équipe de la Chaire se propose de faire tentent de répondre à certaines énigmes actuelles du développement de l’Arctique circumpolaire: Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, la croissance économique n’entraîne pas l’accroissement, par les collectivités, de la maîtrise de leur destin? D’où proviennent ces disparités dans le développement économique et humain des régions circumpolaires ? D’où proviennent la distribution inégale de la richesse, la stratification économique et sociale et la pauvreté? Quelles sont les forces sociales en jeu qui les cristallisent? Comment se reproduisent-elles, ou se modifient-elles? Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, le développement humain ne s’effectue pas au même rythme que le développement économique? Comment se fait-il que le développement économique s’effectue en produisant de la pauvreté et de l’exclusion? Quels sont les facteurs et les processus en causes? Quelles sont les conséquences de ces disparités et inégalités à l’échelle circumpolaire, régionale et familiale, notamment sur la capacité collective et individuelle de maîtriser son destin?


ACTUALITÉS

LE NUNAVIK EN CHIFFRES 2020
Le Nunavik en chiffres 2020
est maintenant disponible. Cette édition est une mise à jour améliorée et élargie du Nunavik en chiffres 2015. Le but de cette publication est de diffuser le plus facilement et le plus largement possible des données statistiques clés sur la région du Nunavik. Cette nouvelle édition contient une section consacrée à quelques faits saillants pour chacun des villages du Nunavik. Ce recueil est publié en version anglaise-inuktitut et en version française-inuktitut.


BOURSE DIALOGUE
Les Fonds de recherche du Québec (FRQ)
présentent pour la troisième année leur programme de soutien à la communication scientifique auprès du grand public. Cette bourse de 5 000$ s'adresse aux doctorant.es membres du CIÉRA et aux postdoctorant.es supervisé.es par un chercheur membre du CIÉRA. Le CIÉRA procédera à une présélection et présentera une seule candidature aux FRQ. La date limite pour déposer sa candidature est le 28 septembre 2021 à 17h.


LANCEMENT DU CONCOURS DES BOURSES DE LA CHAIRE LOUIS-EDMOND-HAMELIN 2021-2022
La Chaire Louis-Edmond-Hamelin de recherche nordique en sciences sociales annonce la tenue de son concours de bourse d’excellence, de bourse de fin de rédaction et de subvention à la mobilité pour les étudiants inscrits à la maîtrise ou au doctorat. Les dossiers doivent être déposés au plus tard le 29 octobre 2021. Les conditions d'admissibilité ainsi que les modalités d'inscription sont disponibles sur le site de la chaire.

LE TITULAIRE DE NOTRE CHAIRE REÇOIT UNE IMPORTANTE SUBVENTION 
Gérard Duhaime
a obtenu du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada une importante subvention de l’ordre de 2,5 millions de dollars. Ce financement lui permettra, ainsi qu’à l’Université Laval, de diriger durant cinq ans un ambitieux projet de recherche, le Partenariat circumpolaire WAGE. Celui-ci porte sur les inégalités économiques et sociales dans les régions arctiques de la planète. Il réunira une vingtaine d’établissements universitaires et centres de recherche répartis dans les huit pays ayant une partie de leur territoire dans cet espace.


POSTDOCTORATS EN GÉOGRAPHIE HUMAINE
Le département de géographie de l'Université d'Umea en Suède
est à la recherche de deux chercheurs(es) postdoctorals(es) en géographie humaine. Des exemples de thèmes de recherche sont l'offre de main-d'œuvre, le tourisme, le développement régional, les migrations interrégionales, les migrations internationales, les résidences secondaires, les conditions rurales, etc. De plus amples informations sont disponibles sur le site de l'université. La date limite pour soumettre sa candidature est le 15 août 2021