SLiCA

www.arcticlivingconditions.org

The Survey of Living Conditions in the Arctic (SLiCA) is a project of international scope regarding the objective and subjective living conditions of the Inuit, Saami and Chukchi peoples. Launched in 1997 on the initiative of the statistics office of Greenland, the project brings together researchers and aboriginal associations of other Arctic regions: Alaska; the Northern regions of Norway, Sweden and Finland; the North-west and Far-eastern regions of the Russian Federation. The project was launched in Canada in 1998 under the direction of Professor Gérard Duhaime, with the close collaboration of the national and regional Inuit organizations and Professor Heather Myers of the University of Northern British Columbia, and with the long-term financial support of the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada.

SLiCA is based on an international questionnaire, adjusted to the specificities of each participating region. At the request of the Canadian Inuit organizations, and thanks to the openness of Statistics Canada, the Canadian questionnaire was completely included in the Aboriginal Peoples Survey, of which it formed the Arctic Supplement as from 2001. Thus Canada became the first country participating in SLiCA to obtain results, as it was the only one with such an extensive probability sampling. The Survey was repeated in 2006 by Statistics Canada. Canada is also the only participating country to have at least two rigorously comparable sets of data.

SLiCA sought to measure the objective but also the subjective living conditions of the peoples concerned namely to solve the seeming enigma of their desire to remain in their regions despite sometimes very difficult physical conditions. The survey gave rise to developments in the theories and methodologies, and also improved the empirical comprehension of life in the Arctic. 
 


NEWS

NOUVELLE PARUTION
L'article Northern border management: different perceptions from Canada’s Arctic and Northern Policy Framework, a été publié récemment dans la revue Polar Geography. Dans cet article, Karen Everett examine comment le gouvernement fédéral et les partenaires nordiques abordent la gestion des frontières en utilisant une approche globale de la sécurité qui encadre l'analyse dans les cinq secteurs de sécurité de l'École de Copenhague (militaire, politique, sociétal, économique et environnemental).


NOUVELLE PARUTION SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU NUNAVIK
L'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)
en collaboration avec la Régie régionale de la santé et de services sociaux du Nunavik (RRSSSN) a récemment fait paraître les résultats de son enquête sur la sécurité alimentaire au Nunavik. Il s'agit du dernier volet d'une série de publications issues de L'Enquête sur la santé des Inuits au Nunavik QANUILIRPITAA? réalisée en 2017. Le document est disponible en trois formats: le rapport complet, le résumé de l'enquête et une page de faits saillants


IMPACTS DE LA PANDÉMIE SUR LA PAUVRETÉ AU QUÉBEC
L'Observatoire québécois des inégalités
lance un appel à communication pour une journée d'études sur les impacts de la pandémie sur la pauvreté au Québec. Cette journée aura lieu le 6 mai 2022 à Montréal. la date limite pour soumettre une proposition est le 25 mars. De plus amples informations sont disponibles sur le site de l'observatoire. 


NOUVEAU RAPPORT DE RECHERCHE
Le rapport de recherche intitulé "Les tendances de la pauvreté et des inégalités au sein des communautés des Premières Nations du Canada (2006-2016)" est maintenant disponible. Il a été réalisé en analysant les données de fichiers maîtres des recensements du Canada (2006, 2011, 2016) et de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 (ENM). Il présente les tendances de la pauvreté et des inégalités de revenu établies grâce à des mesures et des taux de faible revenu, des distributions en quintiles de revenu et des coefficients de Gini. Il peut être consulté en version française et en version anglaise.


DÉCLARATION DE iRUSSIA
La création du Comité international des Peuples autochtones de Russie - iR a été annoncée le 10 mars 2022, en réaction à l'invasion de l'Ukraine. Ses signataires, dont certains d'anciens membres de RAIPON, sont actuellement en exil contre leur gré.

STATEMENT OF iRUSSIA
The creation of the International Committee of Indigenous Peoples of Russia - iR was announced on March 10, 2022, in response to the invasion of Ukraine. Its signatories, including some former members of RAIPON, are currently in exile against their will.