Issues and Objectives


The Chair's scientific programme is articulated around two major issues of human development in aboriginal communities in the Arctic: 1) regional disparities; 2) social inequality and poverty. It seeks to understand the social origins, the workings and the consequences of these phenomena by centering its theoretical approach on a humanistic vision of development.

The Chair's scientific programme therefore has as its objectives: 1) to describe, analyze and interpret the living conditions of the modern Arctic communities and of the aboriginal people and their transformations through comparative research at the circumpolar and regional level; 2) to delve deeper into the relationships between the economic condition of the residents of the Arctic and their capacity to increase their control over their own fate primarily on an individual and social level; 3) to participate in the collective debate and the formulation of public policies by making its knowledge public through publications, conferences, research reports produced in layman's language and widely distributed, and sustained participation in the public debate on the international, national and regional level.

The work that the Chair's team proposes to undertake aims to solve certain current enigmas relative to the development of the circumpolar Arctic: Why is it that, in several regions, economic growth does not result in the communities increasing their control over their own fate? What is the cause of these disparities in the economic and human development of the circumpolar regions? What is the cause of the uneven distribution of wealth, the economic and social stratification, and poverty? What are the social forces in play that crystallizes them? How are they reproduced, or modified? Why is it that, in several regions, human development does not occur at the same pace as economic development? Why is it that economic development produces poverty and exclusion? What are the factors and processes involved? What are the consequences of these disparities and inequality on the circumpolar, regional and familial level, namely on the collective and individual capacity to control their own fate?

NEWS

LE NUNAVIK EN CHIFFRES 2020
Le Nunavik en chiffres 2020
est maintenant disponible. Cette édition est une mise à jour améliorée et élargie du Nunavik en chiffres 2015. Le but de cette publication est de diffuser le plus facilement et le plus largement possible des données statistiques clés sur la région du Nunavik. Cette nouvelle édition contient une section consacrée à quelques faits saillants pour chacun des villages du Nunavik. Ce recueil est publié en version anglaise-inuktitut et en version française-inuktitut.


BOURSE DIALOGUE
Les Fonds de recherche du Québec (FRQ)
présentent pour la troisième année leur programme de soutien à la communication scientifique auprès du grand public. Cette bourse de 5 000$ s'adresse aux doctorant.es membres du CIÉRA et aux postdoctorant.es supervisé.es par un chercheur membre du CIÉRA. Le CIÉRA procédera à une présélection et présentera une seule candidature aux FRQ. La date limite pour déposer sa candidature est le 28 septembre 2021 à 17h.


LANCEMENT DU CONCOURS DES BOURSES DE LA CHAIRE LOUIS-EDMOND-HAMELIN 2021-2022
La Chaire Louis-Edmond-Hamelin de recherche nordique en sciences sociales annonce la tenue de son concours de bourse d’excellence, de bourse de fin de rédaction et de subvention à la mobilité pour les étudiants inscrits à la maîtrise ou au doctorat. Les dossiers doivent être déposés au plus tard le 29 octobre 2021. Les conditions d'admissibilité ainsi que les modalités d'inscription sont disponibles sur le site de la chaire.

LE TITULAIRE DE NOTRE CHAIRE REÇOIT UNE IMPORTANTE SUBVENTION 
Gérard Duhaime
a obtenu du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada une importante subvention de l’ordre de 2,5 millions de dollars. Ce financement lui permettra, ainsi qu’à l’Université Laval, de diriger durant cinq ans un ambitieux projet de recherche, le Partenariat circumpolaire WAGE. Celui-ci porte sur les inégalités économiques et sociales dans les régions arctiques de la planète. Il réunira une vingtaine d’établissements universitaires et centres de recherche répartis dans les huit pays ayant une partie de leur territoire dans cet espace.


POSTDOCTORATS EN GÉOGRAPHIE HUMAINE
Le département de géographie de l'Université d'Umea en Suède
est à la recherche de deux chercheurs(es) postdoctorals(es) en géographie humaine. Des exemples de thèmes de recherche sont l'offre de main-d'œuvre, le tourisme, le développement régional, les migrations interrégionales, les migrations internationales, les résidences secondaires, les conditions rurales, etc. De plus amples informations sont disponibles sur le site de l'université. La date limite pour soumettre sa candidature est le 15 août 2021