Publications


La liste des publications contenues dans cette section n'est pas exhaustive; il s’agit d’une sélection de publications disponibles en format numérique. Les résultats peuvent être raffinés par le moteur de recherche.

Cantin, Étienne, 2018

On s'adapte! une étude sur les stratégies utilisées pour faire face à l'insécurité alimentaire, M.A., Département de sociologie, Université Laval, Québec, Canada, 106 p.

Résumé L'insécurité alimentaire est un défi quotidien auquel doivent faire face environ 1,1 million de ménages canadiens (Statistique Canada, 2012). Les individus composant ces ménages doivent avoir recours à une diversité de stratégies visant à diminuer les dépenses ou à accroître les revenus disponibles. Ce mémoire vise à comprendre les éléments qui influencent le recours à ces stratégies en dégageant leur structure symbolique. Pour ce faire, des entrevues semi-dirigées ont été réalisées auprès de seize personnes ayant recours à l'aide alimentaire. Lors de ces entrevues, les participants étaient invités à décrire et à commenter les stratégies qu'ils utilisent. Ce faisant, il a été possible de répertorier les stratégies utilisées ainsi que de dégager les représentations qui y sont associées. L'analyse du corpus d'entrevues a révélé que les stratégies d'adaptation utilisées pour faire face à l'insécurité alimentaire sont orientées en fonction d'impératifs issus de l'environnement économique et normatif dans lequel les participants évoluent. Par conséquent, les personnes en situation d'insécurité alimentaire doivent se conformer à des règles sur lesquelles elles ont peu de contrôle. Toutefois, la manière dont les participants interprètent ces règles influence la logique du recours aux stratégies d'adaptation. Les différentes logiques d'action sont décrites dans quatre idéaltypes alliant à la fois les motivations poussant les personnes en situation d'insécurité alimentaire à recourir aux stratégies d'adaptation et la manière dont elles se les représentent.

Duhaime, Gérard (sous la dir.), 2018

Comment la population a-t-elle changée en dix ans?, Nunivaat, Bulletin statistique du Nunavik, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, Canada, no 10F-septembre 2018

Résumé non disponible

Duhaime, Gérard (under the dir.), 2018

How Has the Population Changed in Ten Years?, Nunavik Statistical Bulletin, Canada Research Chair on Comparative Aboriginal People, Université Laval, Québec, Canada, No. 10E-September 2018

Résumé non disponible

Le Protecteur du citoyen, 2018

Rapport spécial du Protecteur du citoyen. Pour des services d'éducation de qualité au Nunavik, dans le respect de la culture inuit, Le Protecteur du citoyen, Assemblée nationale du Québec, Gouvernement du Québec, Québec, octobre 2018, 35 pages

Résumé Le Protecteur du citoyen a reçu des plaintes soulevant des lacunes dans l'organisation des services éducatifs au Nunavik. Plus précisément, les plaintes faisaient état de problèmes liés à la qualité de l'éducation, à la fréquentation scolaire, au recrutement, à la rétention et au taux d'absentéisme du personnel enseignant ainsi qu'aux difficultés que vivent les élèves lorsqu'ils veulent poursuivre des études postsecondaires. Dans le présent rapport, le Protecteur du citoyen intervient à l'égard du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Il est à noter qu'en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen, il n'a pas compétence pour agir auprès des commissions scolaires parce que celles-ci ne sont pas des organismes publics aux fins de cette loi.Ainsi, l'enquête du Protecteur du citoyen a porté sur les pouvoirs et les responsabilités du Ministère et du ministre concernant l'application de la Loi sur l'instruction publique pour les autochtones cris, inuit et naskapis ainsi que de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois au Nunavik. Le Protecteur du citoyen a constaté plusieurs enjeux qui ont un effet direct sur la qualité des services éducatifs au Nunavik. Il formule ainsi des recommandations pour améliorer ces services.

Le Protecteur du citoyen, 2018

Special report by the Québec Ombudsman. For quality educational services in Nunavik that respect Inuit culture, Le Protecteur du citoyen, Assemblée nationale du Québec, Government of Québec, Québec City, October 2018, 35 pages

Résumé The Québec Ombudsman received complaints that brought into relief shortcomings in educational service organization in Nunavik. More specifically, the complaints reported problems concerning the quality of education, attendance, teacher recruitment, retention and rate of absenteeism, as well as the difficulties experienced by students who want to study at the postsecondary level. In this report, the Québec Ombudsman intervenes regarding the Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Note that pursuant to the Public Protector Act, it is not empowered to act concerning school boards because they are not public bodies for the purpose of the Act. As a result, the investigation by the Québec Ombudsman dealt with the Department's and the minister's powers and responsibilities regarding application of the Education Act for Cree, Inuit and Naspaki Native Persons and of the Agreement in Nunavik. The Québec Ombudsman noted several issues that have a direct effect on educational service quality in Nunavik. It therefore made recommendations for improving these services.

Robitaille, J., E. Guénard, S. Lévesque et G. Duhaime, 2018

Le Coût de la vie au Nunavik en 2016, rapport de recherche, version révisée et augmentée, Québec, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, 23 pages + annexes.

Résumé Contexte et objectif - L'Enquête sur le coût de la vie au Nunavik a été confiée par le gouvernement du Québec, l'Administration régionale Kativik et la Société Makivik à l'Université Laval afin d'évaluer le coût de la vie au Nunavik, et de contribuer aux discussions visant à établir des solutions efficaces à long terme au coût de la vie élevé. Méthode - L'enquête a été réalisée sur une période de 16 mois dans six communautés sélectionnées du Nunavik. Au total, 448 ménages échantillonnés aléatoirement ont participé à l'enquête; ils devaient remplir un bref questionnaire, puis consigner toutes les dépenses des membres du ménage durant une période de deux semaines. Les données utilisées pour réaliser les calculs portaient sur plus de 7 000 biens et services. La structure des dépenses - L'enquête a permis d'établir la structure des dépenses des ménages du Nunavik. Les résultats ont mis en évidence les importantes différences dans la structure des dépenses lorsqu'elle est analysée selon le niveau de revenu des ménages : les ménages dont le revenu est le plus bas consacrent plus de 70 % de leurs dépenses pour l'alimentation et le logement, ce qui n'est pas le cas pour les ménages dont le revenu est plus élevé. L'indice comparatif du coût de la vie au Nunavik - L'enquête a permis d'établir un indice du coût de la vie du Nunavik comparé à Québec, ainsi que des indices par composantes. L'indice pour l'ensemble des composantes est de 128,7 au Nunavik et de 100 à Québec, ce qui signifie que le coût de la vie est globalement 28,7 % plus élevé au Nunavik. Par ailleurs, exception faite de la composante portant sur le logement, les indices calculés pour chacune des autres composantes sont tous significativement plus élevés au Nunavik qu'à Québec. Ainsi, le panier d'épicerie est 54,6 % plus cher au Nunavik; les dépenses courantes sont 48,7 % plus chères au Nunavik; les boissons alcoolisées et le tabac, 39,4 % plus cher; les loisirs, 31,1 % plus chers, etc. Seul le logement affiche un indice moins élevé au Nunavik. Ces différences sont observées malgré les mesures de réduction du coût de la vie déjà en vigueur dans la région. Le logement - Les résultats montrent la place singulière qu'occupe le logement dans la structure des dépenses, et l'effet à la baisse qu'il exerce sur l'indice comparatif du coût de la vie du Nunavik. Même si son coût est moins élevé au Nunavik par rapport à Québec, le logement représente entre 18,2 % et 25,4 % des dépenses des ménages. Le logement social agit actuellement comme une importante mesure de réduction du coût de la vie pour les ménages nunavimmiut. Conclusion - L'enquête a permis de constituer une base de données unique qui pourrait se prêter à des analyses poussées sur des sujets précis. Des compléments d'enquête pourraient permettre une mise à jour périodique des indices d'ensemble et par composante. Cet outil pourrait être exploité pour l'étude des impacts potentiels de mesures envisagées, et pour le suivi des impacts réels des mesures qui seront adoptées.

Robitaille, J., E. Guénard, S. Lévesque et G. Duhaime, 2018

The Cost of Living in Nunavik in 2016, Research Report - Revised and Expanded Version, Québec, Canada Research Chair on Comparative Aboriginal Conditions, Université Laval, 22 pages + appendices.

Résumé Context and objective - Université Laval was asked by the Québec government, the Kativik Regional Government and Makivik Corporation to conduct a survey in order to evaluate the cost of living in Nunavik and provide input for discussions on ways to establish effective long-term solutions to the high cost of living. Method - The survey was conducted over a 16-month period in six selected communities in Nunavik. In all, 448 randomly-selected households took part in the survey by completing a brief questionnaire and reporting all expenditure by household members during a two-week period. The data used for the calculations covered 7,000 goods and services. Spending structure - The survey was used to establish the spending structure of households in Nunavik. The results highlighted major differences in the spending structure when analyzed in terms of household income level: households with the lowest income devoted over 70% of their expenditure to food and shelter, in contrast to households with a higher income. The comparative cost-of-living index for Nunavik - The survey also made it possible to establish a general cost-of-living index for Nunavik compared to the city of Québec, and indexes for each component. The index for all components was 128.7 in Nunavik and 100 in the city of Québec, meaning that the cost of living was 28.7% higher overall in Nunavik. In addition, with the exception of the shelter component, the indexes calculated for all the other components are significantly higher in Nunavik than in Québec. A basket of groceries costs, on average, 54.6% more in Nunavik; household operations are 48.7% more expensive; alcohol and tobacco products are 39.4% more expensive; recreation is 31.1% more expensive; and so on. Only shelter is less expensive in Nunavik. These differences are observed despite the cost-of-living reduction measures already in effect in the region. Shelter - The results show the special place held by shelter in the spending structure, and the downward pressure it places on the comparative cost-of-living index for Nunavik. Even though shelter costs less in Nunavik than in the city of Québec, it still accounts for between 18.2% and 25.4% of household expenditure. Social housing currently has the effect of an important cost-of-living reduction measure for Nunavimmiut households. Conclusion - The survey made it possible to construct a unique database that could be used for more advanced analysis on specific subjects. Further investigations could periodically update the general and component-specific indexes. This tool could be used to study the potential impacts of measures at the planning stage, and to monitor the actual impacts of any measures adopted.

Statistics Canada, 2018

Aboriginal Insight, Newsletter, Aboriginal Statistics Program, Statistics Canada, Spring 2018, 4 p.

Résumé non disponible

Statistique Canada, 2018

Perspective autochtone, Bulletin, Programme de la statistique autochtone, Statistique Canada, printemps 2018, 4 p.

Résumé non disponible

Bauler, Claire, 2017

Nourrir la communauté. Analyse du lien social dans deux cuisines collectives au Nunavik., M.A., Département de sociologie, Université Laval, Québec, Canada, 163 p.

Résumé Ce projet de recherche vise à étudier la fonction sociale de la cuisine collective dans le contexte du Nunavik. Les cuisines collectives peuvent être analysées comme une stratégie de lutte contre l'insécurité alimentaire, mais également comme un lieu de rassemblement, d'échanges, d'apprentissages et de partage d'expériences entre les membres qui y participent. Alors que bon nombre d'écrits ont traité de ces initiatives, notamment dans les grandes villes du Canada et en Amérique du Sud, nous souhaitons analyser la place de la cuisine collective dans le contexte des communautés inuit et contribuer aux connaissances scientifiques sur le sujet. Nous avons mené une recherche empirique d'une durée d'un mois dans les communautés de Kangiqsualujjuaq et de Kuujjuaq, au Nunavik. En même temps de participer à la cuisine collective, nous avons réalisé des entrevues semi-dirigées avec les coordinatrices des deux cuisines collectives ainsi qu'avec les participantes. Les résultats indiquent que le concept de la cuisine collective au Nunavik est une initiative propice à la création de relations sociales entre les membres de la communauté. La cuisine collective peut donc être considérée comme un dispositif de renforcement du lien social et de la cohésion sociale dans les communautés du Nunavik.
15 pages V
Sauter à la page
  |<<   <   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   >   >>|   147 items