Problématique et objectifs


Le programme scientifique de la Chaire s’articule autour de deux enjeux majeurs du développement humain dans les sociétés autochtones de l’Arctique : 1) les disparités régionales, 2) les inégalités sociales et la pauvreté. Il cherche à comprendre les origines sociales, le fonctionnement et les conséquences de ces phénomènes en centrant son approche théorique vers une vision humaniste du dévelopement.

Le programme scientifique de la Chaire a donc pour objectifs 1) de décrire, d’analyser et d’interpréter les conditions de vie des sociétés arctiques contemporaines et des autochtones et leurs transformations à travers des recherches comparatives à l’échelle circumpolaire et régionale; 2) d’approfondir les rapports entre la condition économique des résidants de l’Arctique et leur capacité à accroître la maîtrise de leur destin principalement au plan individuel et social; 3) de participer au débat collectif et à la formulation de politiques publiques en diffusant ces connaissances grâce à des publications, des conférences, des rapports de recherche vulgarisés et largement diffusés, et une participation soutenue au débat public à l’échelle internationale, nationale et régionale.

Les travaux que l’équipe de la Chaire se propose de faire tentent de répondre à certaines énigmes actuelles du développement de l’Arctique circumpolaire: Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, la croissance économique n’entraîne pas l’accroissement, par les collectivités, de la maîtrise de leur destin? D’où proviennent ces disparités dans le développement économique et humain des régions circumpolaires ? D’où proviennent la distribution inégale de la richesse, la stratification économique et sociale et la pauvreté? Quelles sont les forces sociales en jeu qui les cristallisent? Comment se reproduisent-elles, ou se modifient-elles? Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, le développement humain ne s’effectue pas au même rythme que le développement économique? Comment se fait-il que le développement économique s’effectue en produisant de la pauvreté et de l’exclusion? Quels sont les facteurs et les processus en causes? Quelles sont les conséquences de ces disparités et inégalités à l’échelle circumpolaire, régionale et familiale, notamment sur la capacité collective et individuelle de maîtriser son destin?

 

 

ACTUALITÉS

BOURSES POSTDOCTORALES BANTING
Le programme de bourses postdoctorales Banting est ouvert aux candidats canadiens et aux candidats étrangers qui ont récemment obtenu un doctorat (ou l'équivalent) ou un diplôme de professionnel de la santé. Les bourses s’élèvent à 70 000 $ par année, pour une durée de deux ans. La date limite interne à l’Université Laval pour soumettre sa candidature est le 8 août 2017. Seuls les dossiers acheminés au plus tard à cette date et recommandés par le comité d’experts recevront une lettre d’appui de l’Université Laval.  


NOUVEAU MÉMOIRE
Claire Bauler, étudiante en sociologie dirigée par Gérard Duhaime, a récemment effectué le dépôt final de son mémoire de maîtrise. Intitulé Nourrir la communauté. Analyse du lien social dans deux cuisines du Nunavik, le mémoire montre que les cuisines collectives peuvent être analysées comme une stratégie de lutte contre l'insécurité alimentaire, mais également comme un lieu de rassemblement, d'échanges, d'apprentissages et de partage d'expériences entre les membres qui y participent.


IASSA A UN NOUVEAU PRÉSIDENT
M. Andrey Petrov, professeur associé en sciences sociales et responsable du Arctic Center à l'University of Northern Iowa aux États-Unis, est devenu récemment le nouveau président de l'International Arctic Social Sciences Association (IASSA). Sous sa présidence, la prochaine édition de l'International Congress of Arctic Social Sciences (ICASS X), aura lieu en Russie, le pays natal de M. Petrov, à la Northern (Arctic) Federal University à Arkhangelsk.

 


ICASS IX: LA CHAIRE REPRÉSENTÉE
À l'occasion du neuvième International Congress of Arctic Social Sciences (ICASS) qui se tenait du 8 au 12 juin 2017 à Umea en Suède, Gérard Duhaime a présenté l'étude sur les inégalités sociales et économiques dans l'Arctique circumpolaire réalisée dans le cadre d'ECONOR III, Sébastien Lévesque a exposé les résultats de l'enquête sur le coût de la vie au Nunavik conduite par des chercheurs de la chaire, et Marileine Barbeau a partagé les résultats préliminaires de son mémoire portant sur les politiques de logement au Nunavik. 
 


NORTHERN POLITICAL ECONOMY SYMPOSIUM 2017
L’Université du Lapland lance un deuxième appel à propositions pour un symposium qui aura lieu à Loma-Vietonen (Yli-Tornio), près de Rovaniemi (Finlande) les 26 et 27 septembre 2017. Ce symposium portera sur les politiques qui affectent la vie en Arctique, et à la vie en Arctique en tant qu’objet politique. La date limite pour soumettre une proposition est le 31 juillet 2017.De plus amples informations sont disponibles sur le site internet du symposium.