Problématique et objectifs


Le programme scientifique de la Chaire s’articule autour de deux enjeux majeurs du développement humain dans les sociétés autochtones de l’Arctique : 1) les disparités régionales, 2) les inégalités sociales et la pauvreté. Il cherche à comprendre les origines sociales, le fonctionnement et les conséquences de ces phénomènes en centrant son approche théorique vers une vision humaniste du développement.

Le programme scientifique de la Chaire a donc pour objectifs 1) de décrire, d’analyser et d’interpréter les conditions de vie des sociétés arctiques contemporaines et des autochtones et leurs transformations à travers des recherches comparatives à l’échelle circumpolaire et régionale; 2) d’approfondir les rapports entre la condition économique des résidants de l’Arctique et leur capacité à accroître la maîtrise de leur destin principalement au plan individuel et social; 3) de participer au débat collectif et à la formulation de politiques publiques en diffusant ces connaissances grâce à des publications, des conférences, des rapports de recherche vulgarisés et largement diffusés, et une participation soutenue au débat public à l’échelle internationale, nationale et régionale.

Les travaux que l’équipe de la Chaire se propose de faire tentent de répondre à certaines énigmes actuelles du développement de l’Arctique circumpolaire: Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, la croissance économique n’entraîne pas l’accroissement, par les collectivités, de la maîtrise de leur destin? D’où proviennent ces disparités dans le développement économique et humain des régions circumpolaires ? D’où proviennent la distribution inégale de la richesse, la stratification économique et sociale et la pauvreté? Quelles sont les forces sociales en jeu qui les cristallisent? Comment se reproduisent-elles, ou se modifient-elles? Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, le développement humain ne s’effectue pas au même rythme que le développement économique? Comment se fait-il que le développement économique s’effectue en produisant de la pauvreté et de l’exclusion? Quels sont les facteurs et les processus en causes? Quelles sont les conséquences de ces disparités et inégalités à l’échelle circumpolaire, régionale et familiale, notamment sur la capacité collective et individuelle de maîtriser son destin?

 

 

ACTUALITÉS

DÉCÈS DE M. JOHN LOXLEY DANS LES MÉDIAS
Plusieurs médias, dont le Winnipeg Free Press, le UM Today News et le Inside Eko, ont consacré un article à M. John Loxley suite à son décès survenu le 28 juilet 2020. Il est possible de les consulter et de laisser un message de condoléances dans la section média du site de la chaire. 


DÉCÈS DE M. JONH LOXLEY
C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de M. John Loxley de l'Université du Manitoba. M. Loxley était un collègue et un collaborateur de la chaire. Nous ajoutons notre douleur et notre admiration à celles de nos nombreux collègues qui ont bénéficié de ses connaissances et de son expérience et qui ont été inspirés par son dévouement et sa sagesse. L'équipe de la chaire offre ses plus sincères sympathies à sa famille.


LE NUNAVIK EN CHIFFRES EN IMAGES
Radio Canada a diffusé une vidéo réalisée à partir du Nunavik en chiffres 2015 donnant quelques faits saillants sur le Nunavik et sa population. Le Nunavik en chiffres est un recueil de statistiques créé par des membres de la chaire. Celui-ci se décline en version intégrale française et anglaise ou en version de poche française- inuktitut et anglaise-inuktitut. 


VERS UN RAPPORT SUR L'ÉCONOMIE DE L'ARCTIQUE
Une entrevue publiée le 16 juin 2020 par le Conseil de l’Arctique expose les grandes lignes des défis qui attendent l’équipe du programme ECONOR, co-dirigée par la Chaire condition autochtone, dans la préparation de la quatrième édition du rapport. 


IMPACT ÉCONOMIQUE DE LA COVID-19
La Chaire de recherche du Canada a réalisé un portrait préliminaire de l’impact économique de la pandémie de COVID-19 dans l’Arctique canadien. Le document peut être consulté ici.