Problématique et objectifs


Le programme scientifique de la Chaire s’articule autour de deux enjeux majeurs du développement humain dans les sociétés autochtones de l’Arctique : 1) les disparités régionales, 2) les inégalités sociales et la pauvreté. Il cherche à comprendre les origines sociales, le fonctionnement et les conséquences de ces phénomènes en centrant son approche théorique vers une vision humaniste du développement.

Le programme scientifique de la Chaire a donc pour objectifs 1) de décrire, d’analyser et d’interpréter les conditions de vie des sociétés arctiques contemporaines et des autochtones et leurs transformations à travers des recherches comparatives à l’échelle circumpolaire et régionale; 2) d’approfondir les rapports entre la condition économique des résidants de l’Arctique et leur capacité à accroître la maîtrise de leur destin principalement au plan individuel et social; 3) de participer au débat collectif et à la formulation de politiques publiques en diffusant ces connaissances grâce à des publications, des conférences, des rapports de recherche vulgarisés et largement diffusés, et une participation soutenue au débat public à l’échelle internationale, nationale et régionale.

Les travaux que l’équipe de la Chaire se propose de faire tentent de répondre à certaines énigmes actuelles du développement de l’Arctique circumpolaire: Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, la croissance économique n’entraîne pas l’accroissement, par les collectivités, de la maîtrise de leur destin? D’où proviennent ces disparités dans le développement économique et humain des régions circumpolaires ? D’où proviennent la distribution inégale de la richesse, la stratification économique et sociale et la pauvreté? Quelles sont les forces sociales en jeu qui les cristallisent? Comment se reproduisent-elles, ou se modifient-elles? Comment se fait-il que, dans plusieurs régions, le développement humain ne s’effectue pas au même rythme que le développement économique? Comment se fait-il que le développement économique s’effectue en produisant de la pauvreté et de l’exclusion? Quels sont les facteurs et les processus en causes? Quelles sont les conséquences de ces disparités et inégalités à l’échelle circumpolaire, régionale et familiale, notamment sur la capacité collective et individuelle de maîtriser son destin?

 

 

ACTUALITÉS

FULBRIGHT ARCTIC INITIATIVE III
Le concours pour participer à la troisième cohorte du Fulbright Arctic Initiative est maintenant ouvert. Les lauréats Fulbright seront amenés à travailler dans une équipe internationale de recherche sur la sécurité et la coopération, les changements environnementaux et les infrastructures, ou les dimensions communautaires de la santé. La date limite pour déposer une candidature est le 11 mai 2020, sur la page web de l’initiative. Vous pouvez également obtenir de l’information auprès de Gérard Duhaime.


NOUVELLE PARUTION
L'International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA) a fait paraître en février 2020, un rapport intitulé: Arctic Policies and Strategies - Analysis, Synthesis, and Trends. L'une des auteurs de cet ouvrage, la docteure Karen Everett, est membre de la chaire à titre de stagiaire postdoctorale. 


BOURSES CITOYENS DU MONDE
10 bourses d'une valeur de 10 000$ chacune destinées aux citoyens canadiens ou aux résidents permanents sont disponibles pour un séjour d'études ou de recherche à l’extérieur du Canada ou des États-Unis d’un minimum de huit mois consécutifs débutant à l'été 2020, à l'automne 2020 ou à l'hiver 2021. La date limite pour déposer un dossier est le 9 mars 2020.


DÉCÈS DE M. LOUIS-EDMOND HAMELIN DANS LES MÉDIA
Plusieurs média, dont La Presse, Le Devoir et ULaval nouvelles, ont consacré un article à M. Louis-Edmond Hamelin suite à son décès survenu le 11 février 2020. Il est possible de les consulter dans la section média du site de la chaire. 


DÉCÈS DE M. LOUIS-EDMOND HAMELIN
C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès du célèbre géographe québécois survenu le 11 février 2020 à Québec. La contribution de M. Hamelin à la compréhension du Nord est inestimable. Il a écrit de nombreux ouvrages souvent cités. Il a introduit de nouveaux concepts et de nombreux néologismes afin de mieux exprimer la réalité nordique québécoise dont le périglacaire et la nordicité canadienne. En 1961, il a fondé le Centre d'études nordiques. L'Université Laval,a créé en 1999 une chaire qui porte son nom et qui existe toujours. Une courte biographie est disponible sur le site de la chaire.