Nunivaat

www.nunivaat.org

Nunivaat est une banque de données statistiques permanente, publique et indépendante entièrement consacrée à la situation socio-économique du Nunavik.

Les données contenues dans Nunivaat sont disponibles à l’échelle régionale ainsi qu’à l’échelle des 14 villages du Nunavik. Elle contient 15 indicateurs principaux tous sélectionnés grâce à leur capacité à décrire les réalités socio-économique du Nunavik : population, logement, éducation, travail, santé, revenu, etc. Ces indicateurs sont subdivisés en 92 sous-indicateurs et sont répartis sur plus d’une dizaine d’années. Nunivaat compte plus de 2 700 tableaux.

Nunivaat est disponible sur l’Internet et libre d’accès. Elle fonctionne essentiellement comme un portail en dirigeant les usagers vers les tableaux là où ils se situent dans leur lieu d’origine. Quand cela n’est pas possible, les usagers ont accès à une copie des tableaux entreposée dans la base de données de Nunivaat. Le site a été conçu de manière à être facile à utiliser; le moteur de recherche est en effet composé de trois menus à partir desquels les usagers doivent faire un choix : les pays et les régions, les indicateurs et les sous-indicateurs ainsi que les années. Une recherche peut aussi être faite à partir d’une carte interactive.

Les données que l’on retrouve dans Nunivaat proviennent de Statistique Canada, de l’Institut de la statistique du Québec et des banques de données de différents ministères provinciaux. Elles proviennent également d’études et de recherches réalisées par l’équipe de la Chaire dans le cadre de son programme Nunivaat.

Nunivaat est mis à jour régulièrement de manière à pouvoir offrir les données disponibles les plus récentes. Une page de métadonnées fonctionnant sur le même principe que la page de statistiques est disponible ainsi qu’une section offrant une sélection de publications concernant la situation socio-économique du Nunavik parmi lesquelles se retrouvent les recherches réalisées au sein de la Chaire.

Nunivaat a été créée par la Chaire en collaboration et avec le soutien financier de l’Administration régionale Kativik et de la Chaire Louis-Edmond-Hamelin de recherche nordique en sciences sociales. 

 

ACTUALITÉS

FULBRIGHT ARCTIC INITIATIVE III
Le concours pour participer à la troisième cohorte du Fulbright Arctic Initiative est maintenant ouvert. Les lauréats Fulbright seront amenés à travailler dans une équipe internationale de recherche sur la sécurité et la coopération, les changements environnementaux et les infrastructures, ou les dimensions communautaires de la santé. La date limite pour déposer une candidature est le 11 mai 2020, sur la page web de l’initiative. Vous pouvez également obtenir de l’information auprès de Gérard Duhaime.


NOUVELLE PARUTION
L'International Institute for Applied Systems Analysis (IIASA) a fait paraître en février 2020, un rapport intitulé: Arctic Policies and Strategies - Analysis, Synthesis, and Trends. L'une des auteurs de cet ouvrage, la docteure Karen Everett, est membre de la chaire à titre de stagiaire postdoctorale. 


BOURSES CITOYENS DU MONDE
10 bourses d'une valeur de 10 000$ chacune destinées aux citoyens canadiens ou aux résidents permanents sont disponibles pour un séjour d'études ou de recherche à l’extérieur du Canada ou des États-Unis d’un minimum de huit mois consécutifs débutant à l'été 2020, à l'automne 2020 ou à l'hiver 2021. La date limite pour déposer un dossier est le 9 mars 2020.


DÉCÈS DE M. LOUIS-EDMOND HAMELIN DANS LES MÉDIA
Plusieurs média, dont La Presse, Le Devoir et ULaval nouvelles, ont consacré un article à M. Louis-Edmond Hamelin suite à son décès survenu le 11 février 2020. Il est possible de les consulter dans la section média du site de la chaire. 


DÉCÈS DE M. LOUIS-EDMOND HAMELIN
C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès du célèbre géographe québécois survenu le 11 février 2020 à Québec. La contribution de M. Hamelin à la compréhension du Nord est inestimable. Il a écrit de nombreux ouvrages souvent cités. Il a introduit de nouveaux concepts et de nombreux néologismes afin de mieux exprimer la réalité nordique québécoise dont le périglacaire et la nordicité canadienne. En 1961, il a fondé le Centre d'études nordiques. L'Université Laval,a créé en 1999 une chaire qui porte son nom et qui existe toujours. Une courte biographie est disponible sur le site de la chaire.