Publications

Durand, C., M. Deslauriers et G. Duhaime, 2012

Quelle statistiques pour analyser les inégalités?, SociologieS [En ligne], Débats, Penser les inégalités, mis en ligne le 09 mai 2012 à http://sociologies.revues.org/3914

Résumé La question de la collecte de données permettant de constituer des catégories dites « ethniques » fait l’objet de débats relatifs à la constitution même des catégories et à l’utilisation des données. Au-delà de ces questions, l’impact du type d’analyse statistique utilisée est également à considérer. Cette note de recherche illustre, en utilisant le cas des Premières Nations du Québec, comment la constitution de comparables et le recours à des analyses plus sophistiquées que la simple moyenne permettent de tirer des conclusions différentes susceptibles d’orienter les politiques publiques. Elle montre que ce sont d’abord des facteurs collectifs liés au lieu de résidence qui expliquent l’accès à la scolarité et que c’est cet accès qui est déterminant dans l’accès à l’emploi.

Édouard, R. et G. Duhaime, 2012

The Well-Being of the Canadian Arctic Inuit: The Relevant Weight of Economy in the Happiness Equations, Social Indicators Research, August 2013, Volume 113, Issue 1, pp 373-392

Résumé Which of the three dimensions of Allardt’s model, ‘‘having, loving, and being’’, best predicts the incidence of subjective feeling of well-being among the Canadian Arctic Inuit adults? To answer this question, two logistic regression equations have been constructed, one based on a negative assessment of well-being (feeling of despair), and the other on a positive assessment (satisfaction with life in the community). Each of them took first the form of a global model, and then of three scale models, one for each dimension of the Allardt’s model. The equations are likely to be more effective for predicting the incidence of Inuit’s feeling of satisfaction than for anticipating their feeling of despair. Furthermore, the ‘‘being’’ scale model is the one that will have contributed most to the predictive performance of the global model. In other words, what the Inuit ‘‘ARE’’ contributes more to the incidence of their satisfaction with life than what they ‘‘HAVE’’ or what they ‘‘LOVE’’.

Lapierre-Fortin, Émanuèle, 2012

Annotated Bibliography of Available Studies on the Elders in Nunavik, Research Report Presented to the Kativik Regional Government, NISKA, Project Director: Chakda Yorn, Expert in Research and Organisational/Regional Sustainable Development Strategies, 131 p.

Résumé This reference document lists all available research studies on and consultations done with Nunavik elders over 1992 to 2012. Studies and consultations are referenced using the American Psychological Association (APA) style, one of the most well know bibliographical format in the world. Sources are categorised across themes which are of interest to the Kativik Regional Government (KRG), such as health, environment, culture and socio-economic issues.

Deslauriers, Mélanie, 2011

La situation socio-économique des résidants des collectivités des Premières Nations et des collectivités environnantes du Québec: impacts des facteurs de contexte et des facteurs individuels., Département de sociologie, Faculté des Arts et des Sciences, Université de Montréal, Montréal, Canada, 189p.

Résumé Cette recherche se penche sur l’impact des facteurs de contexte et des facteurs individuels sur les conditions socioéconomiques des résidants des collectivités des Premières Nations du Québec et des résidants des communautés situées à proximité. Des régressions logistiques sur les données censitaires de 2001 ont été réalisées afin de répondre aux questions d’étude. Quatre dimensions, inspirées de l’indice de bien-être (IBC), ont été étudiées : l’activité, le logement, le revenu et la scolarité. Les résultats de recherche montrent que les deux types de facteurs contribuent à l’explication des inégalités sociales. Plus spécifiquement, les inégalités scolaires apparaissent principalement déterminées par les facteurs de contexte bien que les facteurs individuels, tel que l’âge et le genre, soient aussi déterminants. Ces dernières surviennent en amont des inégalités d’emploi et de revenu et expliquent celles-ci. De plus, les inégalités relatives au logement sont expliquées par l’emplacement spatial et le type de communauté de résidence. Par ailleurs, l’ethnicité des répondants ne joue pas un rôle de premier plan dans l’explication des disparités observées, une fois les autres caractéristiques contrôlées, ce qui ne signifie pas qu’il n’existe pas d’inégalités entre Amérindien et non-Amérindien. En fait, des chances différenciées persistent lorsque les autres caractéristiques sont contrôlées. Ainsi, les résultats mettent en évidence l’utilité de déplacer le point focal de la recherche quantitative sur les conditions autochtones du principal fait d’être Amérindien ou non vers un éventail plus large de déterminants.

Deslauriers, M., C. Durand et G. Duhaime, 2011

Que se cache-t-il derrière les portraits statistiques nationaux? Le cas des Amérindiens au Québec, Sociologie et sociétés, vol. 43, n° 2, 2011, p. 143-174. Mis en ligne à: http://id.erudit.org/iderudit/1008242ar

Résumé Les recherches sur les conditions socioéconomiques des Autochtones sont dominées par la mise en parallèle de leur situation avec celle des Allochtones. L’autochtonité ou la résidence dans une collectivité des Premières Nations y sont implicitement mises de l’avant comme principaux facteurs explicatifs. La recherche présentée vise à circonscrire l’apport réel de ces deux facteurs en rendant manifeste la contribution d’autres facteurs pertinents. En utilisant les données censitaires de 2001, en réduisant la comparaison aux communautés voisines de celles des Premières Nations et en recourant aux analyses de régression, la recherche permet de montrer l’importance de l’environnement immédiat et de l’isolement géographique pour comprendre la situation des Premières Nations. Elle montre également l’importance de l’égalité des chances, en premier lieu l’accès à l’éducation, dans l’explication de l’accès à un emploi et à un revenu supérieur. Enfin, elle souligne l’ampleur du problème de surpeuplement des logements vécu dans certaines communautés.

Duhaime, Gérard (under the dir.), 2011

Everyday Consumer Products Still More Expensive in Nunavik, Nunivaat, Nunavik Statistical Bulletin, Canada Research Chair on Comparative Aboriginal People, Université Laval, Québec, Canada, No. 6E-April 2012

Résumé non disponible

Duhaime, Gérard (sous la dir.), 2011

Les produits de consommation courante toujours plus chers au Nunavik, Nunivaat, Bulletin statistique du Nunavik, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université laval, Québec, Canada, no 6F-avril 2012

Résumé non disponible

Duhaime, Gérard, 2011

Situation socioéconomique et capacité d’adaptation du Nunavik et du Nunatsiavut, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, 13 p.

Résumé non disponible

Duhaime, G., N. Bernard et A. Caron, 2011

Mining on Aboriginals Lands, in: Hidden in Plain Sight, Contributions of Aboriginal Peoples to Canadian Identity and Culture, vol 2. ed. by Cora J. Voyageur, David R. Newhouse, and Dan Beavon, University of Toronto Press, Toronto, pp:108-130

Résumé non disponible

Duhaime, G. et A. Caron, 2011

Indices comparatifs des prix du Nunavik 2011, Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée, Université Laval, Québec, Canada, 9 p. + annexes

Résumé Le projet de recherche Indices comparatifs des prix du Nunavik 2011 a été mis en œuvre par la Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée de l'Université Laval, à la demande de l’Administration régionale Kativik (ARK). L'objectif principal était d'identifier les différences de prix de produits de consommation courante entre le Nunavik et la Ville de Québec. La méthode est basée sur celle qui fut développée dans l’étude Indices comparatifs des prix du Nunavike 2000 et reprise dans Indices comparatifs des prix du Nunavik 2006. La collecte des données a été effectuée en avril 2011. Au Nunavik, les données ont été recueillies par les agents locaux d’eploi de l’ARK. À Québec, la collecte a été faite par l'Université Laval. L'étude compare les prix de 90 produits alimentaires, 15 produits d’entretien ménager, 14 produits de soins personnels, ainsi que de l'essence sans plomb à haut indice d'octane super). L’étude démontre que, dans l'ensemble, les prix à la consommation sont plus élevés au Nunavik que dans la Ville de Québec: en moyenne, les prix des produits alimentaires sont 81 % plus élevés au Nunavik que dans la Ville de Québec, en moyenne, les prix des produits d’entretien ménager sont 104 % plus élevés au Nunavik que dans la Ville de Québec, en moyenne, les prix des produits de soins personnels sont 86 % plus élevés au Nunavik que dans la Ville de Québec, en moyenne, le prix de l’essence (super) au Nunavik est plus élevé que dans la Ville de Québec, bien que durant la période observée, le prix dans la Ville de Québec ait été ponctuellement supérieur, en moyenne, les prix de produits de consommation courante sont plus élevés dans tous les villages par rapport à ceux de la Ville de Québec, et ils sont plus élevés dans tous les villages par rapport à Kuujjuak.
16 pages V
Sauter à la page
  |<<   <   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   >   >>|   157 items