Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée


La Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée a été créée à l’Université Laval en 2002 pour participer au développement des activités académiques concernant la condition autochtone contemporaine, en particulier dans l’aire circumpolaire. Sous la direction de son titulaire, l’équipe de la Chaire mène des travaux de recherche de longue haleine, maintient des banques de données socioéconomiques et tient des activités d’animation scientifique. De la sorte, elle crée un milieu académique stimulant où sont formés des étudiants aux cycles supérieurs. Elle contribue également à la diffusion du savoir, par des séminaires, des conférences et des publications, et par des collaborations soutenues avec les organisations des milieux concernés.

La Chaire de recherche du Canada sur la condition autochtone comparée est affiliée au Centre interuniversitaire d’études et de recherches autochtones (CIERA), à la Faculté des sciences sociales et au département de sociologie de l’Université Laval. Elle est appuyée financièrement par le Secrétariat des Chaires de recherche du Canada et par la Fondation de l’Université Laval (Chaire Louis-Edmond-Hamelin). Ses travaux sont financés par des subventions du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et d’autres organismes, ainsi que par des commandites et contrats.

 

ACTUALITÉS

BOÎTE À OUTILS DES PRINCIPES DE LA RECHERCHE EN CONTEXTE AUTOCHTONE
La deuxième édition de ce document de référence est maintenant disponible en anglais et en français sur le site de la CSSSPNQL. L'objectif général de cette publication est de documenter des expériences concrètes et de proposer des outils susceptibles de faciliter le dialogue, la collaboration et le partage entre les différents partenaires participant à un processus conjoint de recherche. 


CONGRÈS D'ÉTUDES/INUIT/STUDIES 2019
Études/Inuit/Studies lance un appel à propositions en prévision de son 21ième congrès qui aura lieu à Montréal du 3 au 6 octobre 2019. Le thème de la conférence cette année est Tukisiqattautiniq « Se comprendre ».La date limite pour soumettre une proposition de présentation, de session thématique, de table ronde, de panel de discussion, d'atelier, d'exposition ou de performance est le 1er mars 2019.


RAPPORT DU PROTECTEUR DU CITOYEN SUR L'ÉDUCATION AU NUNAVIK
Le protecteur du citoyen a récemment publié un rapport spécial intitulé Pour des services d'éducation de qualité au Nunavik, dans le respect de la culture inuit. Ce rapport d'enquête conclut que le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur doit assumer davantage ses obligations envers la Commission scolaire Kativik, au Nunavik. Le rapport est disponible en français et en anglais.


NOUVEAU MÉMOIRE
Étienne Cantin, étudiant en sociologie dirigé par Gérard Duhaime, a effectué le dépôt final de son mémoire de maîtrise. Intitulé On s'adapte! Une étude des stratégies utilisées pour faire face à l'insécurité alimentaire, le mémoire montre que les stratégies d’adaptation utilisées pour faire face à l’insécurité alimentaire sont orientées en fonction d’impératifs issus de
l’environnement économique et normatif dans lequel les participants évoluent. 


OFFRES DE BOURSES
La Chaire de recherche Sentinelle Nord sur les relations avec les sociétés inuit lance son premier concours de bourses pour les étudiants du 2e et du 3e cycle. Les candidat(e)s doivent proposer des projets en lien avec les objectifs de la Chaire. Les description et les formulaires sont accessibles sur le site web de la Chaire. L'appel à candidatures prend fin le 25 octobre à 17h00.