Nunivaat

www.nunivaat.org

Nunivaat is a permanent, public and independent statistics databank entirely dedicated to the socio-economic situation of Nunavik.

The data contained in Nunivaat is available on a regional level as well as for the 14 villages of Nunavik. It contains 15 main indicators, all selected for their capacity to describe the socio-economic realities of Nunavik: population, housing, education, work, health, income, etc. These indicators are subdivided into 92 sub-indicators and are spread over more than 10 years. Nunivaat has over 2,700 tables.

Nunivaat is available via the Internet and is free. It basically operates as a portal by directing the users to the tables in the sites where they are published. When this is not possible, users can access a copy of the tables stored in the Nunivaat database. The site was designed in a way that makes it easy to use. The search engine is in fact made up of three menus from which users are required to make a choice: countries and regions; indicators and sub-indicators; years. A search may also be made from an interactive map.

The data found in Nunivaat comes from Statistics Canada, the Institut de la statistique du Québec and the databanks of various provincial ministries. It also comes from studies and research conducted by the team of the Chair within the framework of its Nunivaat programme.

Nunivaat is updated on a regular basis in order to offer the most recent data available. A page of metadata that operates on the same principle as the statistics page is available, as well as a selection of publications on the socio-economic situation of Nunavik which also includes the research conducted within the Chair.

Nunivaat was created by the Chair in collaboration and with the financial support of the Kativik Regional Government and the Louis-Edmond-Hamelin Chair for Nordic social sciences research. 

 

NEWS

CARTE POSTALE D'ANNÉE D'ÉTUDE ET DE RECHERCHE
Le Bulletin d'information du Département de sociologie vient de faire paraître un texte écrit par Gérard Duhaime à son départ d'Hawaii où il a séjourné à titre de premier titulaire de la Chaire de recherche Fullbright-Canada en sciences sociales à l'Université d'Hawaii à Manoa. Le séjour de M. Duhaime l'a notamment amené à étudier les conditions de vie des autochtones hawaiiens. 


SHARED VOICES MAGAZINE 2017
La dernière parution de ce magazine édité par UArctic a comme thème l'histoire et le développement de l'University of the Arctic. Le titulaire de la chaire, Gérard Duhaime, y propose un article qu'il a cosigné avec Rasmus Ole Rasmussen ayant pour titre: The CASS PhD. Network as a Precursor of the UArctic Key Teaching Practices.


LANCEMENT DU CONCOURS DES BOURSES DE LA CHAIRE LOUIS-EDMOND HAMELIN 2017-2018
La Chaire Louis-Edmond Hamelin de recherche nordique en sciences sociales annonce la tenue de son concours de bourse d’excellence, de bourse de fin de rédaction et de subvention à la mobilité pour les étudiants inscrits à la maîtrise ou au doctorat. Les dossiers doivent être déposés au plus tard le 24 novembre 2017. Les conditions d'admissibilité ainsi que les modalités d'inscription sont disponibles sur le site de la chaire.


BOURSES POSTDOCTORALES BANTING
Le programme de bourses postdoctorales Banting est ouvert aux candidats canadiens et aux candidats étrangers qui ont récemment obtenu un doctorat (ou l'équivalent) ou un diplôme de professionnel de la santé. Les bourses s’élèvent à 70 000 $ par année, pour une durée de deux ans. La date limite interne à l’Université Laval pour soumettre sa candidature est le 8 août 2017. Seuls les dossiers acheminés au plus tard à cette date et recommandés par le comité d’experts recevront une lettre d’appui de l’Université Laval.  


NOUVEAU MÉMOIRE
Claire Bauler, étudiante en sociologie dirigée par Gérard Duhaime, a récemment effectué le dépôt final de son mémoire de maîtrise. Intitulé Nourrir la communauté. Analyse du lien social dans deux cuisines du Nunavik, le mémoire montre que les cuisines collectives peuvent être analysées comme une stratégie de lutte contre l'insécurité alimentaire, mais également comme un lieu de rassemblement, d'échanges, d'apprentissages et de partage d'expériences entre les membres qui y participent.